Écologie

L'impact écologique d'Internet

juillet 05, 2017

Internet est une source de pollution considérable... chose que l'on a souvent tendance à oublier, cette pollution étant pour ainsi dire « invisible », non palpable. Et puis, avec Internet, c'est facile, on peut tout faire ou presque ! Facile, rapide, confortable... oui, mais à quel prix pour la planète ? Comment une simple recherche sur Google, une photo envoyée à un ami ou le visionnage d'un film en streaming pourrait avoir une incidence sur l'environnement ?

Moi la première, je suis sur Internet à longueur de journée [et ça m'énerve au plus haut point de voir à quel point j'en suis accroc dépendante 😠], alors je ne vais certainement pas vous jeter la pierre ! Et en étant blogueuse, écolo de surcroît, difficile d'avoir bonne conscience et de ne pas être dans la contradiction... 😕 Je souhaite ici simplement vous informer, vous sensibiliser, afin que nous tous, agissions en connaissance de cause et tentions de réduire notre impact environnemental comme nous le pouvons.

Internet repose sur ce qu'on appelle des data centers, ou centres de données, des sortes d'immenses salles constituées d'une multitude de serveurs allumés 24h/24, 7j/7, ce qui correspond à des dizaines de milliers d'ordinateurs. À cela s'ajoute des systèmes de climatisation pour évacuer la chaleur de ces centres. On estime qu'un data center consomme autant d'électricité en un jour qu'une ville de 30 000 habitants.

Internet est ainsi le troisième consommateur mondial d'énergie, derrière la Chine et les États-Unis.

L'industrie numérique est par conséquent extrêmement énergivore et son impact sur l'environnement et le climat serait, selon certaines estimations, équivalent à celui de l'aviation.

Un data center. Crédit photo : Wikimedia Commons. Auteur : Global Access Point.

Alors certes, certaines grandes entreprises comme Google, Apple ou Facebook, pour ne citer que les plus connues, se sont engagées dans un approvisionnement énergétique à base d'énergies renouvelables : c'est un point positif qu'il est important de souligner. Mais cela ne suffit pas. Et dans de nombreux pays, tels que ceux de l'Asie de l'Est, par exemple, Internet fonctionne encore au charbon ou à d'autres énergies polluantes. Même Netflix, entreprise américaine de streaming vidéo, utilise uniquement des énergies fossiles polluantes.

Outre, l'impact des data centers et des entreprises du Net, il y a notre impact, à nous, utilisateurs.

L'envoi d'un mail équivaut à 5 Wh. Ce même mail accompagné d'une pièce jointe passe à 24 Wh, soit une ampoule basse consommation allumée pendant 1 heure.


Crédit photo : Lights.com

Sachant que des milliards de mails sont envoyés chaque année dans le monde, je vous laisse imaginer l'impact... Il faut savoir que pour passer d'un ordinateur à un autre, aussi proches soient-ils, l'e-mail fait le tour du monde en un claquement de doigt, en passant par de nombreux appareils énergivores pour y parvenir.

Sans compter l'énorme pollution engendrée par la mise en ligne de vidéos, la consultation des divers réseaux sociaux existants, les recherches effectuées sur le Net...

Chaque minute, 400 heures de vidéos sont ajoutées sur YouTube (chiffre de mars 2017), soit 600 000 heures par jour. Et une vidéo a un poids considérable en termes de pollution. Environ 39 000 recherches sont réalisées chaque seconde sur Google, ce qui correspond à environ 3,3 milliards de recherches par jour. Quant à Facebook, en 2010, le nombre de messages envoyés par ses utilisateurs s'élevait à 4 milliards par jour. Enfin, 204 millions d'e-mails sont envoyés par jour.

Des chiffres colossaux, qui correspondent, plus ou moins selon les études, à environ 50 % des gaz à effet de serre émis par Internet. Et c'est nous, internautes, qui en sommes responsables.

Voici donc ci-dessous une petite liste de ce que nous pouvons faire, à notre échelle, pour alléger un peu la donne. 


Comment utiliser Internet de manière plus écologique

  • Se désinscrire des newsletters et des listes de mailing lorsqu'on reçoit des mails publicitaires.


  • Visionner les films/vidéos en basse définition plutôt qu'en haute définition (4 à 10 fois moins énergivore).

  • Supprimer régulièrement les mails inutiles de sa messagerie (réduction du stockage sur serveurs).


  • Éviter l'envoi de mails volumineux autant que faire se peut/répondre aux mails lourds contenant des pièces jointes volumineuses (photos ou pdf par ex.) en supprimant au préalable ces pièces jointes. Si vraiment vous devez envoyer des mails avec des fichiers volumineux, pensez à compresser les fichiers.


  • Enregistrer en favoris les sites où l'on se rend régulièrement, au lieu de systématiquement les rechercher dans les moteurs de recherche. Les favoris permettent de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.


  • Choisir un moteur de recherche responsable tel que Lilo, qui finance des projets sociaux et environnementaux, ou Ecosia, qui plante des arbres.

  • Réduire le temps que l'on passe sur Internet (réseaux sociaux, recherches...).



  •  Ne pas publier trop de vidéos « inutiles ». Essayer de s'en tenir aux vidéos les plus pertinentes (très subjectif, je sais...).

    • Réduire son utilisation de Netflix, pour la raison évoquée plus haut.
     
    • Éviter de garder des onglets ouverts inutilement.

    • Réduire, chaque fois qu'on le peut, la résolution, le « poids » des photos stockées sur Internet : par exemple, sur mon blog, je réduis généralement les photos à 750 pixels, ce qui permet de les alléger considérablement (photo d'origine aux alentours de 2 Mo >> photo allégée autour de 100 Ko).


    Je sais, cela peut sembler une goutte d'eau dans le désert, mais je pense sincèrement que si on y met tous un peu du sien, on peut arriver à des résultats.  N'hésitez pas à me dire en commentaire, même dans plusieurs semaines, si vous avez réussi à améliorer votre utilisation d'Internet, et quelles sont les difficultés que vous rencontrez. 😉


    Vous aimerez peut-être aussi...

    2 commentaires

    1. comment réduire le poids des photos ? merci

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Alors, je ne suis pas une pro en la matière et je ne connais donc pas toutes les possibilités, mais personnellement, j'utilise le très simple logiciel de retouche photo Picasa (gratuit): une fois ma photo dans Picasa, je fais "Fichier" > "Exporter l'image vers le dossier" et là il y a l'option "Taille de l'image" > "Redimensionner au format" : c'est ici que je choisis le nombre de pixels de mes photos (750 px). Il y a peut-être des solutions plus rapides/simples mais je ne les connais pas. ;-) J'imagine qu'avec d'autres logiciels de retouche tu peux faire de même. En cherchant sur Internet tu trouveras certainement des réponses !

        Supprimer