Sorties

Rando dans les Alpes-Maritimes : les lacs de Prals ou «Cinq lacs »

août 20, 2017

Samedi dernier, je suis allée randonner. Cela faisait de nombreux mois que je n'avais pu faire de rando, la faute aux longs week-ends de travaux que nous avons dû faire dans notre nouvel appartement avant emménagement, mais aussi à mes pieds endoloris... Mais là, après avoir testé de petites marches en Ardèche où j'étais en vacances (il faudra que je vous en parle d'ailleurs !), où la douleur n'a pas été trop forte et où mon souffle était à peu près au rendez-vous (il faut savoir que je ne suis à la base pas très endurante et que ça fait des lustres que je n'ai pas pratiqué de « vrai » sport régulier), je me suis dit : banco, on va se faire les lacs de Prals, j'ai trop envie de retourner à la montagne ! 😃

Bon, à dire vrai, je ne pensais pas que j'allais atteindre le sommet et voir les lacs ; je pensais que j'allais juste marcher ce que je pourrai, profiter du paysage, et que ce serait déjà très bien comme ça. Alors j'étais super fière quand j'ai vu que j'étais allée jusqu'au bout ! ^^ Comme quand j'avais tenté – avec succès –, de grimper jusqu'au lac de Trécolpas. 😉 C'est fou comme on peut se sous-estimer...

Bref, les lacs de Prals, également appelé les « Cinq lacs » dû à leur nombre, se trouvent dans la vallée de la Vésubie et permettent de pénétrer au cœur du magnifique Parc du Mercantour, au départ de l'aplomb du Sanctuaire de la Madone de Fenestre.

Voici donc quelques photos de cette merveilleuse journée dans un endroit féérique. J'espère qu'elles vous plairont et vous donneront envie d'aller découvrir la montagne, celle-ci ou une autre de votre région ! 😊 Personnellement, je sais que quand je suis bien fatiguée ou stressée, un peu trop à cran, et que ça dure depuis un moment de surcroît, je ressens un besoin presque viscéral d'aller me ressourcer à la montagne. Ça me fait toujours un bien fou, ça me recharge les batteries. 😌 Là, ce n'était pas le cas, je n'en avais pas un besoin urgent, mais comme toujours, j'ai très fortement apprécié cette journée entière connectée à la nature.


Juste trop contente d'être dans un coin de paradis !

Nous y sommes !

 

Comment vous y rendre

Depuis Nice, remontez la vallée du Var par la RD 6202 (la 202, ou route de Grenoble, comme on dit chez nous ^^) jusqu'à Plan-du-Var, puis continuez sur la RD 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. Dès que vous avez dépassé le centre du village (après un tournant à gauche), prenez la petite route qui monte sur votre droite (RD 94) en direction de la Madone de Fenestre. Une fois arrivé à l'aplomb du sanctuaire de la Madone de Fenestre que vous verrez dominer, garez-vous en bordure de route (1820 m). La randonnée débute à la balise 361, dans une forêt de mélèzes et d'épicéas (... ou au niveau de la vacherie si vous la faites dans l'autre sens : dans ce cas, vous pouvez vous garer légèrement plus haut, à proximité de cette dernière).


À savoir : 

La randonnée dure environ 4 heures au total. Le dénivelé est de 530 mètres. La difficulté est indiquée comme moyenne dans le guide Randoxygène, mais personnellement, j'ai trouvé cette rando relativement sportive, car il faut avoir un bon souffle et une bonne endurance pour les nombreuses montées. Ça grimpe en effet pas mal. Mais en y allant à son rythme, en faisant des pauses au besoin, tout roule et le paysage vaut sacrément l'effort. 😊
Il est conseillé d'y aller de mai à novembre.
Enfin, comme dit plus haut, il y a une vacherie que vous ne pourrez pas manquer (au retour ou au départ de la randonnée qui fait une boucle, selon dans quel sens vous prenez l'itinéraire : ne revenez donc pas sur vos pas pour rentrer une fois arrivé aux lacs, mais poursuivez sur le versant opposé) ; n'hésitez pas à y acheter de la délicieuse tome de montagne. 😉




Et vous, vous aimez randonner ? Qu'est-ce que cela vous apporte ? 😊 

Vous aimerez peut-être aussi...

6 commentaires

  1. Coucou ! Dommage que nous sommes trop loin pour faire cette randonnée ! Peut-être un jour ! Merci pour cet article qui donnera sans doute envie à de nombreuses personnes. Les clichés sont si jolis aussi.
    J'aime beaucoup randonner avec mes deux hommes. Mon petit bonhomme est très endurant. On marche souvent en montagne, et parfois 4 heures sans souci avec lui.

    La nature permet de se ressourcer pleinement, surtout lorsque l'on vit en ville.

    De gros bisous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il marche bien ton bonhomme ! C'est vrai que j'ai été très surprise de croiser de nombreux enfants effectuant cette rando sans difficulté... alors que moi quand j'étais petite je traînais des pieds et je soufflais comme un bœuf ! Ils m'ont épaté ;-) Après, y a 4 heures et 4 heures : je veux dire, je ne sais pas comment est le relief chez toi, mais je sais par exemple que 4 heures de marche chez moi, c'est nettement plus fatigant/difficile que 4 heures de marche sur un relief assez plat... ;-)Gros bisous !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Marie ! Oui, il y a de très beaux coins qui valent le détour ;-) Bises !

      Supprimer
  3. Ton billet est rempli de ta bonne humeur et de ton optimisme comme d'habitude. Je fais de la marche dans la ville où je vis et cela me permet de faire le point et de voir différemment ma ville.
    J'ai eu l'occasion de passer dans le Mercantour il y a quelques années et c'est un endroit magnifique.
    Bonne soirée et au plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Isabelle ! Oui, la marche citadine, ça peut être chouette aussi : ça permet, comme tu dis, de voir la ville sous un autre angle, de la redécouvrir. Je me balade souvent avec le Doudou dans mon quartier (et même souvent bien plus loin) le soir ou le dimanche, quand il n'y a personne : certains endroits sont vraiment très chouettes, au calme, on dirait même de petits villages !

      Supprimer